SECTEURS SOCIAUX

1)
  
Santé et hygiène

Dans toute la communauté rurale, il existe deux postes de santé, l’un privé géré par les soeurs de la Congrégation de l’Immaculée Conception et l’autre public Il y a également une maternité rurale. Elle dispose également de 2 cases de santé aux villages de Ndiaye Bopp et Fouloume. Cette insuffisance d’infrastructures de santé porte toute une problématique sanitaire.

Les populations se sont alors organisées pour résoudre le problème sanitaire. Ainsi avec l’adhésion à un système mutualiste, les malades se traitent à l’hôpital Saint Jean de Dieu de Thiès (à 15 km de Mont Rolland). Seulement les membres n’ont droit à une prise en charge qu’après 6 mois de cotisation. L’adhésion par famille à la mutuelle de santé est fixée a 1000F et la cotisation mensuelle est de 150 F par individu. Vu ces moyens très limités, la mutuelle ne prend en charge que les frais d’hospitalisation. Les interventions chirurgicales, les analyses, radios, etc., sont à la charge des membres.
L’accès des populations aux services de santé est limité par l’insuffisance ; voire l’inexistence même d’infrastructures sanitaires, de personnel médical et d’équipements de santé.

Concernant l’hygiène, la communauté rurale souffre du péril fécal du fait de l’absence de latrines dans la majeure partie des concessions.
Par ailleurs, l’insalubrité commence à gagner de l’ampleur a cause de la prolifération des ordures ménagères et des eaux stagnantes pendant l’hivernage.


Vue à partir de la colline des villages de Mont-Rolland

2)   Education scolaire

Les infrastructures scolaires sont bien disséminées dans la communauté rurale qui compte un (1) collège d’enseignement moyen, sept (09) écoles primaires publiques, une (01) école primaire privée, sept (07) écoles arabes et sept (07) classes d’alphabétisation.
Il faudra cependant noter que ce sont des établissements qui, à l’exception de l’école primaire privée catholique et celle de Ndiaye Bopp, n’ont pas un cycle complet. On rencontre des écoles de 2 ou 3 classes correspondant chacune à un cycle. Ces établissements sont sans bâtiment administratif, ni bibliothèque, ni sanitaire, ni mur de clôture, ni eau.
Il faut rappeler ici que le cycle complet pour une école primaire est de six classes : CI, CP, CE1, CE2, CM1, CM2.

Même le CEM manque d’une classe, car il y a une salle de classe de quatrième qui flotte.

Cette situation reste préjudiciable aux enfants en âge de scolarisation car en dehors de l’école privée catholique et celle de Ndiaye Bopp, les autres écoles ne recrutent qu’en 2 ou 3 ans d’intervalle. Sinon les enfants sont inscrits dans des établissements voisins et font de longues distances pour se rendre à l’école.

Beaucoup d’enfants originaires de Mont-Rolland sont envoyés par leurs parents pour apprendre le Coran dans les villes comme Dakar. 10 % des enfants mendiants de la région de Dakar (Dakar, Pikine, Guédiewaye, Rufisque) sont originaires de la communauté rurale de Mont-Rolland. Ces enfants vivent dans la promiscuité et sont exposés aux influences de la rue.

L’alphabétisation est en pénétration dans la zone mais c’est l’apanage des femmes ou des personnes adultes. On peut relever comme contraintes au niveau de l’éducation :

-   l’insuffisance des écoles,
- les cycles incomplets ;
- le manque de personnel enseignant ;
- la vétusté des infrastructures ;
- le manque d’équipements ;

-   l’inexistence de l’outil informatique dans les écoles à l’exception du CEM
- l’inexistence d’école coranique (daara)  
- etc.

 

Classe en construction à Mont-Rolland

3)   Eau potable

Pour l’alimentation en eau potable des populations, la communauté rurale dispose des deux forages fonctionnels de Tivigne Tanghor et Keur Daouda, de quelques puits fonctionnels et d’un réseau d’adduction d’eau potable avec vingt huit (28) bornes fontaines fonctionnelles.
La gestion des ouvrages hydrauliques est prise en charge par un gérant qui travaille en rapport avec la SDE. L’eau est payée en raison de 15 à 20 francs la bassine.
La qualité des eaux de puits est très bonne et ne pose aucun problème d’utilisation pour les hommes et les animaux. Par contre celles de la conduite SDE et du forage de Keur Daouda dégagent une odeur nauséabonde qui disparaît quelques heures après puisage.
La communauté rurale abrite l’usine de production d’eau minérale connue sous le nom de ‘Fontaine’’. En effet, la source d’eau minérale dénommée ‘’Thiaye’’ se trouve dans la localité.

Communauté Rurale de Mont Rolland
Arrondissement de Pambal
Département de Tivaouane
Région de Thiès
République du Sénégal
Bienvenue dans le portail web de la communauté rurale de Mont-Rolland.
Nous invitons tout le monde d'en faire un espace de dialogue, d'échange, de rencontre pour le BIEN de notre cher Mont-Rolland
 
Aujourd'hui 5 visiteurs (28 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=